The Ones, tome 1 - Daniel Sweren-Becker


« Si on ne se bat pas pour défendre nos droits, qui s'en chargera pour nous ? »

Edition: Pocket Jeunesse

Pages: 361

Genre: Science-Fiction

Résumé:

Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son petit ami, James, et elle font partie du 1% de chanceux sélectionnés à la naissance par le gouvernement pour être modifiés génétiquement. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs... Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allégrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où elle pourrait se battre....

Mon Avis:

J’ai acheté ce roman quand il est sortit en format poche. Je n’étais pas sûre d’apprécier ma lecture à cause des nombreuses critiques qu’il a reçu. Mais je voulais lui laisser une chance en me faisant mon propre avis. 

On est plongé dans un monde où règne des personnes normales, mais aussi, des Ones. Ce sont des Hommes génétiquement modifiés qui acquièrent de grandes qualités, comme l’intelligence, la beauté ou le fait d’être sportif. Ça pose problème aux autres, qui trouvent une certaine injustice puisque ils ont plus de chance de réussir dans la vie. 

Ainsi, on se retrouve avec Cody et James, deux jeunes ados qui sortent ensemble et qui sont aussi des Ones. Personnellement j’ai adoré suivre leurs aventures, c’était palpitant. Quand on est adolescent, on commence à avoir conscience des choses, on se créer notre propre opinion, et c’est vraiment ce que j’ai pu lire. J’ai trouvé qu’ils étaient matures. Ils faisaient face à d’énormes injustices qui étaient révoltantes. Malgré ça, j’ai trouvé les réactions des deux ados compréhensibles. 

L’intrigue du livre tourne autour des injustices des hommes faites aux Ones, et on trouve une certaine similarité avec les problèmes actuels de notre société.

En revanche, j’ai été un peu déçu par Cody à un moment et c’est ce qui m’a le plus déplu dans le livre. Mais, j’ai quand même apprécié cette fin fulgurante ! 

En bref, c’était une lecture MAGNIFIQUE. Je n’arrive pas trop à comprendre pourquoi ce roman a été autant critiqué, peut-être à cause de ces injustices qu’ont subi les Ones. J’ai vraiment passé un super moment de lecture. 

Commentaires

  1. Cela à l'air sympa comme roman, mais en même temps cela m'interroge. En gros, des personnes qui ont des mégas privilèges les perdent. Il faudrait que je le lise pour me fait un avis plus sérieux, mais le postulat de base me pose sérieusement problème. Dans notre société on doit justement remettre en question les privilèges d'une minorité. Je pense que cela m'aurait moins embêté si c'était une civilisation vivant en paix ou une minorité. Mais là je vois surtout des privilégiés qui perdent leur privilège. Je ne sais trop quoi en penser x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend ce que tu veux dire, mais moi je vois l'inégalité dans cela, car les Ones n'ont pas décidé d'être modifiés génétiquement. Et pour moi, c'est l'état qui doit être remit en cause car c'est eux qui ont décidé de faire ça. Et personnellement j'ai adoré lire ce roman car ça nous pose beaucoup de questions. J'espère vraiment que tu liras ce livre quand même ;)

      Supprimer
  2. Effectivement, le postulat est intéressant mais me laisse perplexe... Pourquoi donc modifier génétiquement une minorité seulement? C'est évident que ça ne peut que mener à la révolte les autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend aussi ton point de vue. Je pense qu'il y a eu modification génétique afin d'avoir un taux de réussite plus important, mais comme tu le dis, c'est obligatoirement injuste pour les autres. Personnellement je trouve ça super intéressant comment l'auteur a écrit le livre, et comment il met en place la solution au problème. Malgré ça j'espère que tu liras quand même le livre.

      Supprimer
    2. Mouais... Je suis toujours pas convaincue par le principe... L'auteur n'explique pas du tout pourquoi seule une partie de la population bénéficie de ce traitement? Et quels sont les critères du choix ? Ça me rappelle un peu la saga Uglies, de Scott Westerfeld. Mais là au moins, tout le monde bénéficie de la modification, ce qui me paraît plus sensé...
      A moins que tu me dises qu'on reçoit les réponses à ces questions, je crois que je vais passer mon tour.

      Supprimer
    3. J'attend de voir le tome 2 pour me faire une réponse plus censée à ta question, mais c'est vrai qu'il n'a pas vraiment répondu à la question que tu te poses. Mais, je trouve que la réponse parait naturelle, ils ont trouvé une nouvelle "science", et ils ont voulu la tester. Après je suis d'accord avec toi sur le fait que c'est un peu illogique que seulement une minorité de personnes puissent avoir accès à ça. Ton point de vue est très intéressant car je n'avais pas vraiment pensé à ça. Pour moi, le livre mettait plus en avant la réaction des ados Ones qui étaient fasses à la révolte des autres. J'ai trouvé injuste qu'on leur soit tombé dessus alors que ce n'est pas eux qui ont demandé à avoir ce changement.

      Supprimer
    4. Mouais... bon je crois que je vais vraiment passer mon chemin... Je risquerais de m'agacer si j'ouvrais ce bouquin... :P

      Supprimer
    5. Pas de problème ! J'espère que tu trouveras un livre qui te conviendra mieux ;)

      Supprimer
  3. Comme toi, j'ai passé un très bon moment de lecture malgré le caractère de l'héroïne. L'intrigue et l'idée des Ones m'a grandement plu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vraiment envie de lire le tome 2 pour me faire un avis plus concret sur l'héroïne et puis savoir comment va se terminer l'histoire des Ones ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'instant Présent - Guillaume Musso

Top Ten Tuesday - #5